La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

19 août 2017 accueil Accueil >  Actualité  > Vols de champagne
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 13 novembre 2007

Vols de champagne

La période de fin d’année est toujours marquée par une recrudescence des vols dans les celliers de champagne. Dans ce contexte, la Gendarmerie, par l’entremise du capitaine commandant la compagnie d’Epernay met en garde les vignerons.

Afin de se prémunir contre les vols, la Gendarmerie recommande d’abord aux vignerons de faire preuve d’une vigilance accrue et de s’assurer de l’efficacité des mesures de protection passive des lieux d’exploitation et de stockage (porte fermées, alarmes sous tension, véhicules fermés à clé, clés rangées dans un lieu sûr). En cas d’absence d’un tel système, elle invite les exploitants à s’en équiper sous forme de dispositif anti-intrusion ou de détecteur de présence. Elle incite à prêter une attention particulière aux personnes ou aux véhicules ayant un comportement suspect aux abords des installations.

Une surveillance accrue

De son côté, pour améliorer son action, la Gendarmerie augmente de manière importante ses patrouilles diurnes et nocturnes. Pour cela, les brigades du secteur viticole sont quotidiennement renforcées par le Peloton de surveillance et d’intervention ainsi que par les personnels venant de la réserve. Elle accroît aussi sa présence en multipliant les opérations anti-délinquance sur l’ensemble des axes de l’arrondissement et dans les villages viticoles.

Réagir vite

Enfin, la Gendarmerie insiste sur le fait que son action a besoin de recevoir l’appui des vignerons. C’est pourquoi elle invite à signaler immédiatement toute présence d’individus ou de véhicules suspects et de la prévenir au plus vite lorsqu’une infraction est en cours. En composant le 17 ou le 112, le contact avec la gendarmerie est direct et il est ainsi possible de la renseigner en temps réel (nombre d’auteurs, tenue vestimentaire, taille, signes particuliers, véhicules utilisés, direction de fuite). La précision de ces informations et la rapidité à les communiquer rapidement faciliteront l’intervention de la Gendarmerie et seront déterminantes pour la poursuite de l’ enquête.



Haut de page