La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

23 août 2017 accueil Accueil >  Portrait  > Vivien Huart, jeune apprenti chez un vigneron aubois
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Portrait

Article publié le 3 août 2011

Vivien Huart, jeune apprenti chez un vigneron aubois

Vivien Huart a suivi quatre années d’apprentissage chez Jean-Michel Lamoureux, viticulteur aux Riceys. Pour lui, ce type de formation est une occasion à saisir pour tout jeune se vouant aux métiers de la vigne et du vin.

Pourquoi vous êtes-vous tourné vers ce type de formation ?

D’abord, l’apprentissage permet d’acquérir une certaine indépendance, de se détacher petit à petit du système scolaire. Aussi, le fait d’avoir un salaire n’est pas négligeable, surtout à l’âge de 16 ans.

Quel bilan tirez-vous de ces quatre années d’apprentissage ?

Il est très positif, puisqu’outre l’acquisition de la pratique, j’ai eu la chance à la sortie de mes études d’être embauché chez mon maître d’apprentissage, Jean-Michel Lamoureux. Mes attentes ont réellement été comblées. L’apprentissage est aujourd’hui le meilleur moyen pour tout jeune destiné au métier de la viticulture de mettre en pratique tout ce qu’il a pu apprendre en cours au CFA. C’est aussi l’occasion d’être confronté directement aux réalités du terrain. Maintenant, j’ai à mon tour l’envie de partager et de transmettre mon savoir en devenant dans quelques années maître d’apprentissage.

Des conseils à donner aux futurs apprentis ?

Il ne faut pas hésiter avant de se lancer. De plus, au final, nous avons le même diplôme qu’un autre. Une fois décidé, il faut commencer à chercher un maître d’apprentissage, d’abord dans les villages situés aux alentours de chez soi. En cas de difficultés, le lycée peut également nous aider dans nos recherches.



Haut de page