La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

19 août 2017 accueil Accueil >  Actualité  > Vin et cancer : le CFCE réagit !
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 24 mars 2009

Vin et cancer : le CFCE réagit !

Les informations publiées en février de "façon abrupte et sommaire " par l’INCa selon lesquelles les risques de cancer peuvent augmenter dés le premier verre d’alcool bu (y compris de vin) ont déjà fait le tour du monde. "Etant de nature à nuire injustement aux productions viticoles, le comité français du commerce extérieur ont demandé un démenti et une rectification de ces informations erronées.

Dés lors qu’il s’agit de vin, le monde entier a les yeux braqués sur la France. La France étant le premier exportateur mondial de vin, sa production en sera la première affectée.
La commission Vins & Spiritueux des Conseillers du commerce extérieur de la France, présidée par James de Roany, estime que les conséquences de la diffusion en l’état de cette brochure INCa pourrait avoir des conséquences socio-économiques considérables, alors qu’une telle accusation n’est fondée sur aucune étude scientifique et contredit, sans les mentionner, les nombreuses études publiées par des revues scientifiques de renommée mondiale ayant conclu, au contraire, qu’une consommation quotidienne modérée de 2 à 3 verres est de nature à réduire le risque de cancer chez l’homme. Par ailleurs, de nombreux scientifiques réputés ont déjà récusé publiquement les conclusions de l’INCa.

Informations erronées

C’est pourquoi, la commission Vins & Spiritueux et le Comité national des Conseillers du commerce extérieur de la France souhaitent un démenti et une rectification de ces informations erronées.
Hommes et femmes d’entreprises, choisis pour leur expérience à l’international, les conseillers du commerce extérieur de la France sont nommés pour 3 ans par décret du Premier ministre sur proposition du ministre chargé du Commerce extérieur. Depuis 110 ans, ils mettent bénévolement leur expérience au service de la présence économique française dans le monde en informant et conseillant les pouvoirs publics, les PME et en favorisant le contact « école-entreprise ».
Le comité national des Conseillers du commerce extérieur de la France qui regroupe les 4000 CCEF est présidé par Bruno Durieux, ancien ministre.


Lien : Le site du CFCE


Haut de page