La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

23 juin 2017 accueil Accueil >  Actualité  > Une délégation du Vignoble devant l’Assemblée nationale lundi 5
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 2 novembre 2012

Une délégation du Vignoble devant l’Assemblée nationale lundi 5

Depuis début octobre, le SGV se mobilise contre un possible triplement des charges patronales pour les employeurs, prévu dans le cadre du projet de loi de finances pour 2013. Les différentes actions menées par le SGV n’ont pas permis de faire évoluer la position du Gouvernement. Aussi, une délégation du Vignoble sera présente devant l’Assemblée nationale lundi 5 novembre après-midi.

Le Syndicat des Vignerons de Champagne se mobilise fortement depuis début octobre contre un possible triplement des charges sociales* pour les exploitants employant des saisonniers : projet d’amendement, rencontre avec les représentants du Gouvernement, pétition en ligne… Malgré cela, aucun signe encourageant n’est venu rassurer les responsables du Syndicat des Vignerons. En lien avec la profession agricole tout autant concernée par cette mesure, le Syndicat a décidé de se mobiliser « physiquement ». Une délégation du Vignoble, composée de représentants des sections locales et emmenée par le Groupement des employeurs du vignoble, présidé par Christian Pernet, se rendra devant l’Assemblée nationale, le jour même où l’amendement sera examiné, lundi 5 novembre après-midi. De cette façon, le Vignoble a bien l’intention de faire entendre sa voix et de défendre ses arguments, en faveur de la compétitivité des exploitations et du maintien des emplois. Pour rappel : Le Gouvernement a décidé d’inscrire dans le projet de loi de finances pour 2013 une mesure visant à réduire de façon très significative les exonérations de charges patronales lors de l’embauche de travailleurs occasionnels. L’article 60 du projet de loi de finance pour 2013 revient sur le dispositif mis en œuvre en 2010 pour alléger le coût du travail saisonnier en agriculture. Le Syndicat Général des Vignerons de la Champagne s’oppose vivement à cette proposition contre la compétitivité et contre l’emploi et défend le maintien du régime actuellement en vigueur. La diminution du taux d’exonération et l’abaissement drastique du plafond d’application du dispositif actuel entrainerait en pratique un triplement des charges sociales liées à l’emploi des saisonniers. Cela pénaliserait plus fortement encore les employeurs qui rémunèrent leurs salariés occasionnels au-delà du SMIC.



Haut de page