La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

26 mai 2017 accueil Accueil >  Actualité  > Un Champenois prix Nobel !
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 14 octobre 2014

Un Champenois prix Nobel !

L’économiste Jean Tirole a reçu lundi 13 octobre le prix Nobel d’économie pour son analyse de la puissance du marché et de la régulation. Et on espère qu’il a célébré ça comme il se doit, en savourant une ou deux flûtes de champagne. Pour le plaisir, bien sûr, et en hommage à sa région d’origine ! Jean Tirole, 61 ans, est en effet natif de Troyes.

Président de la Fondation Jean-Jacques Laffont - Toulouse School of economics, directeur scientifique de l’Institut d’économie industrielle, toujours à Toulouse, et membre fondateur de l’Institute for advanced study un Toulouse, Jean Tirole cumule encore le statut de professeur invité au Massachusetts institute of technology (MIT), de membre de l’Académie des sciences morales et politiques, de directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales. Ancien élève de l’Ecole polytechnique, Jean Tirole est ingénieur des Ponts et Chaussées, titulaire d’un doctorat de troisième cycle en mathématiques de la décision (Paris-Dauphine) et d’un Ph.D. (l’équivalent du doctorat aux Etats-Unis) du MIT. Les travaux de Jean Tirole portent sur l’économie industrielle, la régulation des industries de réseau, le système bancaire, la finance d’entreprises, l’économie internationale, les liens entre l’économie et la psychologie…



Haut de page