La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

15 décembre 2017 accueil Accueil >  Portrait  > Jean-Pierre Vazart, président du GDV de la Marne : « Mieux répondre aux attentes de nos adhérents »
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Portrait

Article publié le 16 avril 2014

Jean-Pierre Vazart, président du GDV de la Marne : « Mieux répondre aux attentes de nos adhérents »

Services à la carte, nouveaux tarifs… le Groupement de développement viticole de la Marne renforce son accompagnement pour mieux répondre aux besoins des vignerons. Rencontre avec son président, Jean-Pierre Vazart, viticulteur à Chouilly.

La Champagne Viticole : Pourquoi proposer de nouveaux services ?

Jean-Pierre Vazart : Jusqu’à présent, le GDV proposait de nombreux accompagnements qui n’étaient pas toujours exploités de la même façon par les viticulteurs. Nous étions également face à une demande croissante d’appui technique individuel. Face à ce constat, nous avons souhaité clarifier notre offre et proposer des services à la carte pour répondre aux besoins des viticulteurs, qu’ils soient adhérents ou non.

CV : En quoi consiste l’accompagnement individuel proposé par le GDV ?

JPV : Les viticulteurs n’ont pas les mêmes préoccupations. Fertilisation, entretien du sol et surtout réglage du pulvérisateur sont autant d’appuis techniques que nous proposons. L’échange avec un conseiller indépendant et expérimenté est un réel atout pour le viticulteur qui souhaite faire évoluer et optimiser ses pratiques. La qualité de l’expertise est le facteur clé de cet accompagnement.

CV : Le GDV, c’est avant tout un groupe de viticulteurs qui échangent et expérimentent de nouvelles pratiques. L’accompagnement collectif est-il également « revisité » ?

JPV : Oui, nous avons mis en place le groupe « Innovation et Développement », qui se recentre sur le collectif. Concrètement, il permet de disposer des informations techniques et réglementaires nécessaires à tout vigneron. Son objectif vise à favoriser les échanges pour faire naître de l’innovation et permettre à chacun de faire évoluer ses pratiques qu’elles soient durables, bio ou alternatives. À titre d’exemple, nous avons relancé la commission matériel. Celle-ci aura fort à faire tant les pistes d’amélioration sont nombreuses dans ce domaine. Autre sujet, les réductions d’intrants qui restent l’une de nos priorités. De nombreux essais seront encore menés cette année chez les adhérents.
Nous avons jusqu’à présent de bons retours sur les nouveaux services proposés par le GDV. Nous veillerons cependant à réaliser, si besoin, des ajustements pour répondre au mieux aux attentes de nos adhérents et des viticulteurs.


Informations compl�mentaires :

• Pour plus d’informations : www.marne.chambagri.fr


Haut de page