La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

19 novembre 2017 accueil Accueil >  Portrait  > "Décès, divorce, incapacité  : comment faire face  ?" : Marie-France Baillette, viticultrice, témoigne.
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Portrait

Article publié le 12 mars 2014

"Décès, divorce, incapacité  : comment faire face  ?" : Marie-France Baillette, viticultrice, témoigne.

En cas de difficultés subites et inattendues, liées à un décès, un divorce ou une maladie ou accident, comment faire face aux urgences d’une exploitation viticole ? Comment gérer l’organisation quotidienne ? C’est le sujet du guide pensé par la commission des viticultrices, un document conçu comme un véritable outil d’accompagnement pour tout exploitant se retrouvant seul suite à un é­vé­nement soudain.

« Dans une exploitation dite traditionnelle, les tâches sont réparties entre les exploitants et les salariés. Même si nous savons tous comment fonctionne globalement une exploitation, nous avons chacun nos cœurs de métier. Nos fonctions ne sont pas forcément interchangeables. Et s’il survenait demain un événement tel un décès, un accident, une maladie ou un divorce, la question de la gestion de l’exploitation au quotidien se poserait à nous », témoigne Marie-France Baillette, viticultrice à Trois-Puits (Marne). Et elle sait de quoi elle parle, étant elle-même veuve depuis presque dix ans.

En discutant avec les membres de la commission des viticultrices, Marie-France Baillette s’est rendu compte qu’elle n’était pas seule dans cette situation. Ainsi, la commission des viticultrices a souhaité mettre en place un guide qui permettrait d’aider tout exploitant confronté à un décès, un divorce, une maladie ou un accident, à la fois dans la gérance régulière de son exploitation, mais aussi dans la gestion de l’urgence.
« Pris dans le tourbillon infernal d’une maladie ou d’un veuvage, le vigneron régit son exploitation, non plus à son rythme de croisière habituel, mais se concentre sur les urgences et impératifs pour surmonter au mieux une période brusquement chaotique. Ce n’est pas simple », confie Marie-France Baillette.
L’objectif du guide est d’aider les personnes concernées à faire face à la situation. Il réunit les impératifs et les premières dispositions à prendre en matière fiscale, comptable, administrative, sociale, etc. En préambule, il explique également tous les outils que permettent, tant que possible, d’anticiper un tel événement. Enfin, il est accompagné d’un calendrier, reprenant mois après mois les travaux qui doivent être assurés dans une exploitation viticole : au bureau, à la vigne, en cave.

A NOTER DANS VOS AGENDAS

La commission des viticultrices donne rendez-vous aux viticulteurs, hommes et femmes, le jeudi 20 mars, à 14 h à l’amphithéâtre du SGV à Epernay, pour une réunion d’information, dans laquelle les experts du Syndicat et les viticultrices présenteront le contenu du guide. Isabelle Bachelard, journaliste spécialisée « Vins » et dégustatrice du Comité de sélection de la Revue du Vin de France, sera l’invitée d’honneur de cette journée.



Haut de page