La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

17 août 2017 accueil Accueil >  Actualité  > Table ronde à Bruxelles sur la maîtrise de la production
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 30 septembre 2009

Table ronde à Bruxelles sur la maîtrise de la production

Dans le cadre des discussions sur l’avenir de la politique de qualité, une table ronde au Parlement européen parrainée par le député Michel Dantin, a réuni mardi 29 septembre le Président de la commission de l’agriculture du parlement, M. Paolo De Castro, M. Daniele Bianchi, membre du Cabinet de Mme. Fischer Boel et un large panel d’organisations représentant les Indications Géographiques européennes, dont Patrick Le Brun, président du SGV.

A cette occasion, les représentants des IG ont insisté sur l’importance de la gestion du potentiel de production pour le développement de leurs produits. Ils ont appelé la Commission à proposer à une modification de la législation communautaire qui leur permette de maîtriser leur production.
Une réforme de la politique de qualité doit intervenir en 2010. En mai 2009, La Commission européenne a publié une communication dans laquelle elle expose ses pistes de réforme. Cependant elle ne propose aucun instrument de maîtrise de la production. Face à la disparition programmée des droits de plantations dans le secteur viticole, en 2015, et des quotas dans le secteur laitier, en 2013, les professionnels ont témoigné lors de cette table ronde leurs inquiétudes et ont demandé aux pouvoirs publics de proposer des instruments de maîtrise de la production dans la législation communautaire.
« Une analyse économique de la maîtrise de l’offre dans filière du fromage Comté met en lumière une répartition équitable de la valeur ajoutée entre l’amont et l’aval, des producteurs de lait aux affineurs, sans qu’il y ait un impact négatif sur le prix au consommateur », a déclaré Patrice Chassart, vice président du CNAOL et Président du Saint Nectaire « La libéralisation des droits de plantation en 2015 conduira inévitablement à des crises de surproduction. Rien que dans la Rioja, on pourrait assister à un doublement de la superficie plantée » a souligné le représentant de la Confédération Espagnole des Conseils régulateurs viticoles. « Le succès de l’appellation Champagne repose très largement sur la gestion prudente du potentiel de production que nous avons eue depuis plus de 30 ans. Pour répondre à une chute du marché, nous avons à plusieurs reprises interdit les plantations dans la région. C’est pourquoi, nous sommes très inquiets face à la fin programmée des droits de plantation dans le secteur vin en 2015 qui risque de déstabiliser notre filière », a précisé Patrick Le Brun, le vice-président de la CNAOC et le président du Syndicat des vignerons de Champagne.
En conclusion, Paolo Tanara, président du Consortium du Jambon de Parme, a rappelé : « Nous ne sommes pas ici pour demander une aide spécifique, mais pour obtenir la mise en place d’outils nous permettant de gérer de manière harmonieuse le développement de nos marchés et de prévenir les crises. Nous comptons sur l’appui du Parlement européen dans ce dossier et attendons de la Commission européenne des propositions concrètes en la matière ».



Haut de page