La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

17 octobre 2017 accueil Accueil >  Portrait  > Jean-Marc Charpentier veut dynamiser le réseau des jeunes viticulteurs 
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Portrait

Article publié le 1er juillet 2013

Jean-Marc Charpentier veut dynamiser le réseau des jeunes viticulteurs 

Le 10  avril, le Groupe des jeunes a élu son nouveau président  : Jean-Marc Charpentier, viticulteur de 33 ans à Villers-sous-Châtillon. Il nous explique ses motivations et ses projets pour le GDJ.

Champagne Viticole : Qu’est-ce qui vous a motivé à être candidat à la présidence du GDJ ?

Jean-Marc Charpentier : J’ai toujours eu un grand attachement à la vie syndicale. Cela fait dix ans que je m’investis au sein du GDJ, et je porte un intérêt tout particulier à la problématique de défense de la profession et aux enjeux de la Champagne. J’ai intégré le Bureau du GDJ en 2007, et être élu président du GDJ est dans la continuité de mon implication.

CV : Comment voyez-vous votre mandature pour les deux années à venir ?

JMC : Le GDJ est porteur cette année d’un projet d’œnotourisme, dont l’objectif est de promouvoir le champagne et la Champagne. Nous ne pouvons malheureusement pas en dire davantage pour l’instant : les réflexions sont actuellement en cours avec le groupe qui travaille activement sur la faisabilité de ce projet. Nous aurons l’occasion de vous en parler plus en détail prochainement.
En revanche, ce que je peux vous dire, c’est qu’au sein de chaque pôle, seront traités les dossiers classiques et historiquement chers au GDJ. L’installation sera l’un des sujets phares cette année, puisque ses modalités sont en cours de négociation au sein du projet de la loi d’avenir agricole. Le pôle «  Économie et prospective  » réfléchira sur les décisions interprofessionnelles qui engagent la profession viticole dans son ensemble, et les jeunes en particulier. Enfin, le GDJ s’investit depuis longtemps dans la technique au sein de son pôle « Technique et environnement   ».
En outre, nous souhaitons à la fois dynamiser le réseau des jeunes viticulteurs champenois dans les villages viticoles, mais aussi renforcer la cohésion au sein de notre groupe. Il est important que le GDJ travaille sur des problématiques qui lui sont propres, avec des débats dans une ambiance conviviale, pour générer un esprit d’équipe. Nous ferons notre possible pour promouvoir et encourager la participation à l’action syndicale.

CV : Le conseil d’administration a été renouvelé récemment avec 33  % de nouveaux administrateurs. Comment intégrer cet élan de nouveauté ?

JMC : Tout d’abord, je tiens à dire, au nom du GDJ, que nous sommes satisfaits d’avoir accueilli un grand nombre de jeunes au sein du groupe, 70 administrateurs au total. Les profils et formations sont très diversifiés : le partage d’expérience n’étant que plus enrichissant. Il y a eu un fort taux de participation et de nombreux candidats aux élections. Au final, c’est une vraie richesse d’avoir intégré 21 nouveaux administrateurs. On sent un réel dynamisme chez les nouveaux, et j’en suis sincèrement ravi, car cela va alimenter et relancer les débats au sein de chaque pôle. Cette année, nous avons l’intention de faire intervenir, à chaque conseil d’administration, un invité pour présenter la Champagne et échanger autour d’un sujet précis. Ce sera un excellent moyen de rencontrer « des personnalités  » de la filière, mais aussi d’initier nos jeunes vignerons aux dossiers et à la vie syndicale. Nous renouvellerons, par ailleurs, les visites, formations et voyages pour accueillir de façon plus conviviale les nouveaux administrateurs.



Haut de page