La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

16 décembre 2017 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Pulvérisation : les chambres d’agriculture engagées dans une démarche de progrès
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Le dernier numéro

Article publié le 22 mai 2013

Pulvérisation : les chambres d’agriculture engagées dans une démarche de progrès

Malgré sa place incontournable dans la production viticole, la pulvérisation reste globalement méconnue, peu appréhendée et souvent mal maîtrisée. Face à ce constat, et afin d’accompagner les professionnels dans une démarche de progrès commune, les prescripteurs champenois, dont les chambres d’agriculture, se sont regroupés afin de créer une entité destinée au machinisme et à la pulvérisation.

2012, par son profil inédit, aura apporté de multiples enseignements et fait émerger de nombreuses pistes d’amélioration. La pulvérisation en tant qu’élément central de la protection de la vigne, est l’une des plus importantes avec des écarts de produit atteignant la cible allant de un à plus de trois. Dans de très nombreux cas, l’arrivée inattendue ou le développement excessif de maladies, notamment d’oïdium, sur certaines parcelles est à imputer à une mauvaise qualité d’application des produits phytopharmaceutiques. Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte (technologie de pulvérisateur, volume/hectare, vitesse d’air, orientation des mains, etc.), la combinaison des réglages possibles est complexe, et obtenir une bonne qualité de pulvérisation nécessite un minimum de temps et de connaissances.

Concrètement, la maîtrise d’ouvrage (gestion, animation et partage d’informations) de la nouvelle entité dédiée à la pulvérisation et au machinisme est exécutée par le CIVC, en la personne de Sébastien Debuisson. Les chambres d’agriculture en sont maîtres d’œuvre, via notamment, les réglages des pulvérisateurs.
Différentes thématiques seront développées au sein de ce groupe, au cours de la campagne 2013, avec des objectifs com-muns. Il s’agit, entre autres, de connaître au mieux le parc des pulvérisateurs en Champagne, à l’aide d’un questionnaire envoyé à l’ensemble des possesseurs de pulvérisateurs, de sensibiliser chacun à l’importance de la qualité de pulvérisation, et concrètement, d’aider les viticulteurs à mieux connaître leur matériel pour mieux le maîtriser.

Les conseillers des chambres d’agriculture de l’Aube et de la Marne, en tant qu’acteurs présents sur le terrain et proches des viticulteurs, participeront activement à cette démarche, en proposant d’accompagner techniquement les viticulteurs, collectivement et individuellement, dans le réglage de leur matériel.

Prestation réglage pulvé  : un service individualisé

L’objectif pour l’applicateur est d’avoir un pulvérisateur bien réglé en fonction de l’état de développement de la vigne. Pour cela, il bénéficie de l’intervention d’un conseiller spécialisé en agro équipement qui procède notamment au réglage des buses et des mains pour cibler la vigne en fonction de la végétation. L’homogénéité de la pulvérisation est ensuite vérifiée au moyen de papiers hydrosensibles avant de procéder aux ajustements nécessaires.

• Contacts  : Bertrand Nominé – chambre d’agriculture de l’Aube – 03 25 27 70 34. Julie Perry – chambre d’agriculture de la Marne – 03 26 51 19 44.


Informations compl�mentaires :

www.marne.chambagri.fr

Julie Perry, CA de la Marne

En images


  • Prestation réglage pulvé


Haut de page