La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

24 octobre 2017 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Pour la recherche oenologique, tout le monde est invité à "aroquiser"
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Le dernier numéro

Article publié le 13 juin 2007

Parution du mois

Pour la recherche oenologique, tout le monde est invité à "aroquiser"

Grâce à des versements réguliers, l’association Recherche oenologique Champagne et Université vient compléter les dotations diverses allouées au laboratoire d’oenologie de l’Université de Reims. Gage de pérennité de son action, elle vient d’élargir son recrutement.

Nous voulions créer l’association pour apporter une aide pérenne au laboratoire. Aide matérielle, mais se voulant aussi un encouragement et une reconnaissance. Vingt ans après, le président Jean-Claude Colson et tous les fondateurs peuvent déclarer : Mission accomplie.

L’association Recherche oenologique Champagne et Université, plus connue sous le sigle familier Arocu est un partenaire solide du laboratoire d’oenologie et de son directeur Philippe Jeandet. Un partenariat financier désormais significatif. Grâce à une progression régulière de la collecte, l’association a pu régulièrement augmenter sa contribution au laboratoire. En 2006, c’est la somme de 26 000 € qui a été reversée. Pour Philippe Jeandet, le concours est appréciable. Il vient heureusement compléter celui des collectivités locales (Ville de Reims, département de la Marne, Conseil Régional), d’Europol Agro et de l’Université. L’association nous a notamment permis d’avancer l’argent nécessaire au bon déroulement du symposium qui s’est tenu en mai 2006 à Reims, avant que n’interviennent les diverses subventions. Le « petit plus » apporté par l’association a permis aussi l’édition d’un ouvrage de 444 pages publié récemment et reprenant les sujets abordés lors du symposium.

Une utilisation « concrète » des fonds qui motive les responsables de l’Arocu. Dans la réussite exceptionnelle que connaît actuellement le produit et la région, ils considèrent que les progrès de l’oenologie y ont une part significative. L’Université et, bien sûr, le laboratoire d’oenologie, trouvent leur place dans les résultats qu’enregistrent actuellement la Champagne. Le renom de l’oenologie champenoise est un allié précieux pour notre profession, souligne Jean-Claude Colson. Il nous faut donc sans cesse « aroquiser », verbe que nous verrons un jour dans le dictionnaire avec, comme définition : militer en faveur de l’enseignement et de la recherche. A en juger par l’assistance nombreuse à la dernière assemblée générale de l’association, par les nouvelles adhésions parmi lesquelles des maisons de champagne, il y a de plus en plus de gens en Champagne qui sont disposés à « aroquiser ».

Prête à accueillir de nouveaux adhérents

Jusque-là, les adhésions à l’Arocu étaient réservées aux membres de la communauté champenoise (vignerons, maisons, coopératives, salariés du champagne). Devant l’intérêt porté par des entreprises connexes ou même extérieures, l’association a décidé de modifier ses statuts de telle manière que toute personne physique ou morale « présentant, par ses activités professionnelles ou personnelles, un intérêt à la cause de l’oenologie en général et du champagne en particulier » puisse adhérer.

Une renommée internationale

Dix ans déjà que, succédant à Alain Maujean, Philippe Jeandet a pris les rênes du laboratoire d’oenologie de l’Université de Reims. Il anime une équipe composée de quatre maîtres de conférence, trois doctorants, d’un ingénieur d’étude, de deux techniciennes et d’une adjointe administrative. Les activités de cette équipe s’organisent autour de l’enseignement (diplôme national d’oenologie, mastère agro sciences et environnement, unité d’enseignement transversale culture et vins de champagne, licence professionnelle viticulture), et de la recherche (protéines et mousse, physique des bulles, microbiologie, oenologie générale, phytoalexines et défenses de la vigne).
Au travers de nombreux articles publiés dans les plus grandes revues scientifiques, sa renommée dépasse désormais très largement les frontières de l’Hexagone. Une renommée confirmée par les distinctions obtenues : pas moins de 20 en 2006 !


Informations compl�mentaires :

Arocu : Tél. 03 26 07 35 07 – Fax : 03 26 07 45 24.

James Blaques

Haut de page