La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

16 décembre 2017 accueil Accueil >  Portrait  > Pierre-Eric Jolly, nouveau président de l’APVC
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Portrait

Article publié le 29 juin 2011

Pierre-Eric Jolly, nouveau président de l’APVC

Pierre-Eric Jolly revient sur un des événements majeurs de l’APVC, la Route du Champagne en Fête, et annonce que, sous sa présidence, l’association continuera à oeuvrer pour la promotion de la filière Champagne.

L’action phare de l’APVC est la fête de la Route du Champagne. Continuerez-vous en ce sens ?

La première fête de la Route du Champagne date de 1995 et concernait toute la Côte des Bar. A l’issue de cette première expérience, la conclusion était évidente : il fallait structurer l’action autour d’une association, pour gérer financièrement l’opération, mais aussi maintenir les relations avec les partenaires financiers et les institutionnels. Quelques années plus tard, la sectorisation entre les différentes vallées s’est dessinée. En 16 ans, la base est restée la même : la qualité et la convivialité de l’accueil par les vignerons. En revanche, beaucoup d’évolutions en matière de sécurité et d’organisation. La fête de la Route du Champagne a son propre site internet (100 000 pages visitées en 3 mois) et son profil facebook (avec plus de 2 200 membres). Ce sont entre 35 000 et 40 000 visiteurs qui sont venus à notre rencontre en 2010. Notre but est donc de pérenniser cette fête et notre savoir-faire, tout en sachant que nous sommes à une période charnière et que nous atteignons aujourd’hui physiquement notre maximum de fréquentation.

Y a-t-il d’autres actions que l’APVC souhaite engager ?

Oui, mais c’est secret pour le moment ! Plus sérieusement, dans la même veine de l’accueil et de la promotion du vignoble champenois, nous sommes en réflexion avec l’ensemble des administrateurs pour dupliquer cette promotion lors d’autres événements locaux. Nous devons réfléchir encore aux actions qui permettront, avec l’appui des vignerons et des partenaires touristiques, de promouvoir la Côte des Bar et Montgueux.

Vous succédez à Béatrice Richard à la présidence de l’APVC, cela implique-t-il des changements dans l’association ?

Cela implique forcément quelques changements… Des sensibilités homme/femme différentes, une histoire professionnelle différente, des aspirations différentes. Une continuité aussi avec Béatrice Richard, puisque comme elle, j’éprouve fierté et plaisir de travailler au sein de la filière Champagne et d’en assurer la promotion. Je continuerai à m’appuyer sur le conseil d’administration et nous sommes ouverts à toute suggestion nouvelle. J’encourage d’ailleurs les vignerons, qui sont dans une dynamique de développement de la valeur ajoutée, de montée en gamme dans leurs produits et dans leur accueil, à nous rejoindre. Il faut y aller, ça marche !



Haut de page