La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

16 décembre 2017 accueil Accueil >  Portrait  > Patrice Legrand, acteur de l’oenotourisme en Champagne
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Portrait

Article publié le 6 septembre 2011

Patrice Legrand, acteur de l’oenotourisme en Champagne

Patrice Legrand propose aux touristes de partir à la découverte d’un site fossilifère. Pour le vigneron de Fleury-la-Rivière, le développement de l’oenotourisme en Champagne passe par la création de prestations originales et ludiques.

Que proposez-vous aux visiteurs en matière d’oenotourisme ?

Une heure trente durant, à travers une visite guidée, les touristes partent à la découverte du site fossilifère qui est le témoin de la présence d’une mer il y a 45 millions d’années. Un parcours long de 200 mètres permet aux visiteurs de comprendre de quoi était peuplée cette mer tropicale. Des niches présentent les espèces de fossiles trouvées, parmi lesquelles le Campanile giganteum, escargot long de 40 à 60 cm ! La visite se termine avec la dégustation de nos champagnes.

A l’heure actuelle, quelles sont les attentes des visiteurs en matière de tourisme viticole ?

De plus en plus, les touristes aiment être acteurs, ils souhaitent être impliqués dans les activités en lien avec la vigne et le vin. Ainsi, nous proposons des ateliers reprenant l’ensemble des étapes d’une recherche de fossiles. Ils sont avides d’originalité et aiment être surpris. Ici, les touristes ne s’attendent pas à voir les fossiles dans leur contexte. Nous devons également nous adapter à leurs attentes, puisque quatre types de visiteurs peuvent être recensés sur le site : les touristes, les visiteurs locaux à la découverte de leur patrimoine géologique, les spécialistes des fossiles et les amoureux de la nature.

L’offre actuelle en Champagne manque-t-elle d’uniformité ?

Des efforts sont effectués en ce sens et il n’est pas rare que les vignerons qui proposent une activité oenotouristique se renvoient la balle. De notre côté, nous proposons un espace documentation et nous essayons d’orienter au mieux les visiteurs selon leurs envies. L’oenotourisme a de beaux jours devant lui en Champagne, et l’ensemble des acteurs de la filière en a bien conscience. L’exemple le plus probant est celui des portes ouvertes. Il y a quelques années, ce genre d’initiative manquait. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Aussi, le tourisme viticole semble désormais plus accessible, plus ludique, et donc plus attractif. Résultat : les touristes reviennent en Champagne, ils allongent leur temps de séjour,… On est donc sur la bonne voie.


Lien : Le site de la Cave aux Coquillages

Informations compl�mentaires :

La Cave aux Coquillages, 39 rue du Bourg de Vesle, 51480 Fleury-la-Rivière

03 26 58 36 43 ; info lacaveauxcoquillages.fr


Haut de page