La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

23 octobre 2017 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Les chambres d’agriculture accompagnent les aspirants vignerons dans leur installation
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Le dernier numéro

Article publié le 16 janvier 2013

Parution du mois

Les chambres d’agriculture accompagnent les aspirants vignerons dans leur installation

Depuis le 1er janvier 2011, les missions de service public d’installation et de transmission sont désormais dévolues aux chambres d’agriculture. Dans tous les départements, elles sont ainsi les interlocuteurs des porteurs de projets de création ou de reprise d’exploitation agricole. Dans la Marne, la chambre d’agriculture accompagne bien évidemment les jeunes exploitants désirant se lancer dans l’aventure.

La chambre d’agriculture de la Marne s’est ainsi vue confier par l’État :
– L’information individuelle et collective sur les questions d’installation.
– La tenue du répertoire départemental à l’installation.
– La pré-instruction des dossiers d’installation.
– L’examen des demandes d’aides à la réinsertion professionnelle.
– La préparation de l’instruction des aides du programme pour l’installation des Jeunes en agriculture et le développement des initiatives locales (PIDIL).
Depuis lors, elle accompagne le jeune depuis l’élaboration de son projet jusqu’à l’obtention des aides à l’installation, et lors de toutes les étapes de suivi ou de contrôle ultérieurs. Le service Installation est ainsi régulièrement en contact avec les centres comptables, les banques, la DDT…

La chambre d’agriculture intervient dans tous les stages préparatoires à l’installation soit trois stages « 21 heures » par an pour la viticulture. Interface avec l’administration, la chambre a mis en place un comité installation-transmission, au sein duquel se concertent les élus des organisations professionnelles agricoles et viticoles travaillant sur l’installation.

En 2011, 31 jeunes viticulteurs et 36 jeunes agriculteurs ont obtenu des aides pour s’installer sous forme de dotation (DJA) et/ou de prêts bonifiés dans la Marne. Il s’agissait, pour 95 %, d’installations à titre principal. L’an passé, ce sont 24 jeunes viticulteurs et 49 jeunes agriculteurs qui sont bénéficiaires des aides de l’État. Les jeunes viticulteurs s’installent pour moitié d’entre eux en société et moitié individuellement.

Alors qu’en agriculture, les installations aidées sont en progression, en viticulture, il semble que ce sont les demandes d’aides publiques qui diminuent tandis que le nombre d’entrées dans le métier reste stable. Dans tous les cas, le jeune ayant un projet d’installation devra entreprendre ses démarches permettant l’accès avec aides, environ un an avant la date prévisionnelle d’installation afin que le projet reçoive un avis favorable de la Commission départementale d’orientation agricole (CDOA) préalablement à l’installation.

• Pour plus d’informations, contacter le service Installation de la chambre d’agriculture de la Marne : François Bocquillon et Odile Camuset. Tél. : 03 26 64 08 13 - www.marne.chambagri.fr

Comment voter ?

Le vote se fait uniquement par correspondance entre le 20 et le 31 janvier. Tous les électeurs inscrits sur les listes électorales recevront le matériel de vote à leur domicile (au plus tard dix jours avant la date de clôture de scrutin). La Commission d’organisation des opérations électorales adressera les professions de foi et un bulletin de vote de chaque liste accompagnés des instruments de vote par correspondance et d’une notice explicative. Enfin, vous recevrez mi-janvier un supplément édité par La Champagne Viticole qui fera le point sur les listes et les candidats des listes communes SGV/FDSEA/JA.
Pauline Ponchaux

Haut de page