La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

20 août 2017 accueil Accueil >  Actualité  > Les aquarelles de Patrick Adam exposées à Hautvillers
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 28 septembre 2008

Les aquarelles de Patrick Adam exposées à Hautvillers

Patrick Adam expose à l’office de tourisme d’Hautvillers ses aquarelles autour des 12 villages de la communauté de communes de la grande vallée de la Marne. 25 aquarelles y seront visibles jusqu’au 8 octobre

J’ai passé mon enfance à Ay ; une enfance rythmée par les promenades dans les vignes ou au bord de la Marne, et aussi par le temps des vendanges qui mettait fin à la période insouciante des vacances. Je vis maintenant non loin de là, sur les hauteurs de Champillon. Depuis les fenêtres de mon atelier, je vois se dérouler tout entier le village d’Hautvillers, ponctué par le clocher de son abbaye, haut lieu où souffle l’esprit de Champagne. Plus loin, j’aperçois la tâche lumineuse de la Marne, non loin de l’écluse de Dizy. J’aime cette rivière paisible au parcours sinueux, rompu parfois par la rectitude du canal, les reflets des arbres, des villages et des coteaux.
Aquarelliste, je ne me lasse pas de peindre ces lieux familiers, mais toujours singulièrement neufs, inépuisables. C’est peut être cela aussi, le rôle du peintre : inviter à contempler d’un regard neuf ces paysages que l’on traverse sans mes voir… Mais ne vous y trompez pas, la peinture de plein air n’est pas un moment paisible : il faut saisir dans l’instant, avec plus ou moins de fébrilité, les nuances du ciel champenois, la lumière est toujours changeante. C’est un moment d’intense activité, car l’aquarelle, qui se retouche difficilement, impose un travail rapide et sans retour.
Je crois que je connais la moindre route, le moindre le moindre chemin de vignes, et les innombrables villages tous différents, accrochés à leur coteaux dominant la vallée de la Marne ou la plaine, souvent fleuris, et dont les toits rouges sont presque ternis en automne par l’or des feuilles, le flamboiement des coteaux. J’aime aussi cette animation des vendanges, les silhouettes et les couleurs vives des cueilleurs dans leur rangées bien alignées. J’aime ces mosaïques brunes, rousses ou vert pâle des vignes au moment de la taille et la fumée bleue des feux allumés ici et là, se détachant sur fond plus sombre des bois qui couronnent le vignoble. J’aime ce moment ou apparaissent les premières feuilles, bien après la floraison des arbres de printemps.
Les hauteurs d’Avenay, de Mareuil ou de Muttigny, les villages enfouis dans la verdure, Fontaine, Germaine… Saint Imoges, au milieu de ses près, cerné par la forêt, Nanteuil, adossé à la forêt et ouvert sur les champs. Tauxières entre vignes et champs…
Voilà, l’univers qui m’inspire, et quand j’installe en hâte le chevalet après avoir choisi mon motif, pour saisir l’instant présent et m’imprégner du paysage en une séance de peinture de quelques heures, c’est un bonheur que seuls peuvent comprendre les peintres de plein air…et les vrais amoureux de la Champagne !


Lien : Le site de l’office de tourisme d’Hautvillers

Informations compl�mentaires :

Renseignements à l’office de tourisme au 03 26 57 06 35


Haut de page