La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

24 octobre 2017 accueil Accueil >  Actualité  > Le vin conserve une place à part dans le coeur des Français
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 19 juillet 2008

Le vin conserve une place à part dans le coeur des Français

Un sondage, réalisé les 25 et 26 juin derniers par l’institut TNS Sofres, auprès d’un échantillon représentatif de l’ensemble de la population française majeure, confirme l’excellente image du vin en France et le rôle socio-économique positif qui lui est attribué.

Le vin occupe une place privilégiée au sein de la société et de l’économie françaises Plus de neuf Français sur dix déclarent que le vin est un élément important de la culture et de la tradition françaises (91%) ainsi que de la gastronomie française (92%). Parmi ces 92%, plus de la moitié (53%) juge même qu’il en est un élément très important. Les Français sont aussi 80% à dire que le vin est un élément important de l’économie française.
Cette perception des Français rejoint la réalité économique du secteur vitivinicole qui représente 17 % de la valeur de la production agricole française et le premier solde positif du commerce extérieur.

Le vin est associé à des valeurs positives

Les Français associent majoritairement le vin à des représentations positives : convivialité (51%), plaisir (45%) et terroir (44%) sont les éléments cités en tête. Des chiffres qui montrent que, contrairement à d’autres alcools, le vin est d’abord perçu comme une boisson du savoir-vivre et du partage. Ce constat peut être rapproché de l’action menée par la filière vitivinicole française, à travers l’association Vin & Société, pour promouvoir une consommation responsable, qualitative et modérée. A l’heure où la sénatrice Catherine Dumas rend public un rapport sur la possible inscription de la gastronomie française (spécialités culinaires, arts de la table et vins) au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, ces chiffres confirment que le vin a bien toute sa place dans le dossier de candidature que remettra la France, en août 2009, à l’UNESCO.



Haut de page