La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

17 août 2017 accueil Accueil >  Actualité  > Le prix des vignobles
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 20 juin 2007

Le prix des vignobles

L’hectare de vignoble champenois est de loin le plus cher de France. Telle est la conclusion d’une étude de la Fédération nationale des sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural (Fnsafer). En 2006, l’hectare de vignoble champenois s’est vendu près de 627 000 €, alors que le marché de la terre agricole, en France, a reculé pour la première fois depuis onze ans.

Le vignoble alsacien AOC suit loin derrière à 133 700 € (une baisse de 13,8 % l’hectare , « un réajustement technique après une hausse de 70 % en cinq ans », précise la Safer). Sur la troisième marche, on trouve le vignoble bourguignon avec 85 300 € l’hectare (+ 3,6 %). Dans le Bordelais, l’hectare de vigne AOC s’est négocié en moyenne à 56 500 € l’année dernière (– 4 %), retombant au niveau de 1999. Dans la région de Sauternes, les prix ont reculé de 17 %. La vallée du Rhône, la Savoie, la Provence, le Beaujolais et le Val de Loire ferment la marche. Mais le tout dernier du classement, c’est le Languedoc-Roussillon. Les prix y ont baissé de 5,4 % en 2006 à 10 500 €, soit le prix le plus bas de toutes les terres viticoles françaises.



Haut de page