La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

23 août 2017 accueil Accueil >  Actualité  > Le président de la Cnaoc rencontre le ministre de l’Agriculture
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 2 septembre 2010

Le président de la Cnaoc rencontre le ministre de l’Agriculture

Le ministre de l’Agriculture a reçu le 31 août le président de la CNAOC pour faire le point sur les grands dossiers de la rentrée. La réforme de la politique de qualité et la réforme de la PAC avec le sujet central de l’encadrement des plantations ont été au coeur des discussions, le président de la CNAOC s’est aussi inquiété d’un manque de pragmatisme dans la mise en oeuvre du contrôle des vins AOC. Demain, vendredi 3 septembre, Pascal Férat, président du SGV, rencontrera à son tour Bruno Le Maire lors de la Foire de Châlons en Champagne.

Pierre Aguilas s’est longuement entretenu avec Bruno le Maire le 31 août dernier, l’occasion pour les deux hommes d’échanger sur les enjeux d’avenir pour la filière. Le président de la Cnaoc a à nouveau souhaité que les plus hautes autorités de l’Etat s’expriment sur ce sujet comme l’a fait la chancelière Angela Merkel.

A quand une position forte de l’Etat français ?

Il a aussi demandé au ministre de l’Agriculture de se mobiliser comme il l’a fait sur le secteur du lait pour sensibiliser les ministres de l’agriculture des autres pays producteurs. Bruno le Maire a annoncé que Nicolas SARKOZY devrait prendre une position forte sur ce sujet à l’occasion d’un prochain déplacement dans une région viticole. Le président de la Cnaoc s’est ensuite fait l’écho des problèmes posés par la mise en oeuvre de la politique de contrôle des vins AOC. Après avoir réaffirmé leur soutien aux objectifs de la réforme des AOC, les professionnels déplorent une dérive technocratique et une production excessive de règles par le CAC (Comité Agrément et Contrôle) de l’INAO. Ils regrettent aussi un manque de pragmatisme, un manque de fluidité dans la gestion des procédures et une insuffisante prise en compte de la spécificité des différents secteurs (vin, lait etc). Bruno le Maire qui s’est dit favorable à des contrôles pertinents et pas tatillons a annoncé qu’il allait demander à l’INAO de travailler à des mesures de simplification et à une mise en oeuvre plus pragmatique du contrôle. D’autres dossiers ont été abordés au cours de l’entrevue. A l’issue du rendez-vous, Pierre Aguilas a affirmé : « nous apprécions le soutien du ministre de l’agriculture mais attendons une mobilisation à la hauteur du chemin qui reste à parcourir pour préserver les intérêts de la viticulture à Bruxelles. Une position forte des plus hautes autorités de l’Etat en France et une mobilisation de la France pour constituer un front commun des pays producteurs au niveau européen sont urgents ».



Haut de page