La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

20 mai 2018 accueil Accueil >  Actualité  > Le 6 avril : le Syndicat des vignerons en assemblée
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 3 avril 2007

Le 6 avril : le Syndicat des vignerons en assemblée

La prochaine Assemblée générale se tiendra vendredi 6 avril au Palais des fêtes à Epernay, à partir de 9h. Le thème choisi cette année : les grands enjeux du vignoble et l’avenir de l’AOC. L’objectif est de sensibiliser les vignerons et leur faire prendre conscience de la portée de l’action syndicale.

Nous souhaitons rappeler que l’unité du vignoble est un enjeu majeur : si chacun se contente de compter sur le comportement des autres pour préserver l’intérêt général, on est mal parti rappelle le président du SGV, Patrick Le Brun. Le vigneron peut-il durablement vivre sans la force du poids collectif ? Pour alimenter la réflexion des viticulteurs, des tables rondes seront organisées. Le SGV a souhaité traiter ce sujet de façon pédagogique et accessible, aussi témoignages et interventions en direct de la tribune alterneront avec de petits films. Tous les questions soulevées auront pour but de rappeler aux vignerons les objectifs de l’action du SGV. « Ils n’ont d’ailleurs pas changé : la défense de l’AOC et celle des intérêts collectifs des vignerons, précise Patrick Le Brun. En revanche, l’environnement, lui, a changé » et a donc amené le syndicat des vignerons à faire évoluer son action pour l’adapter le mieux possible aux enjeux d’aujourd’hui. Mais, « le SGV ne peut remplir sa mission que si tout le monde joue le jeu collectif ». La force du Syndicat repose depuis toujours sur l’unité du vignoble et sur la grande discipline collective des vignerons champenois.

Un précieux patrimoine

L’objet de la première table ronde sera d’évoquer l’image du champagne. Ce sera l’occasion de rappeler que cette fameuse image constitue le patrimoine le plus précieux, notamment pour le vignoble, car l’AOC permet aux vignerons de bénéficier de la propriété du nom associé au terroir. Une fois rappelées ces valeurs nécessaires au maintien de l’image du champagne, l’assemblée du SGV orientera ses débats vers la gestion économique de l’AOC, deuxième enjeu collectif. En effet, l’organisation de la filière Champagne est une autre clé de la réussite de celle-ci. En ce domaine, il est capital de parvenir à équilibrer l’offre et la demande, de limiter les à-coups économiques et les jeux de yoyo au niveau de la production et des prix, dans l’intérêt du consommateur, des producteurs et des metteurs en marché. Pour gérer l’AOC, il faut donc des outils permettant d’adapter l’offre à la demande. Ces deux éléments que sont l’entretien de l’image et les moyens pour gérer l’économie constituent un préalable : « pas de vigneron prospère dans une AOC qui ne l’est pas ». Mais c’est au sein d’une « AOC prospère », que se joue la défense du vignoble. Ce sera donc le sujet de la troisième table ronde intitulée « la défense des vignerons, enjeu majeur des équilibres interprofessionnels ». En effet, le rapport de force équilibré entre le vignoble et le négoce a permis le partage de la valeur ajoutée entre l’amont et l’aval. Or, aujourd’hui on perçoit un risque de concentration des opérateurs au sein de la Champagne, qui pourrait, à terme, remettre en question cet équilibre.

Programme de l’AG 2007 A 9 h : ouverture de l’assemblée, présentation des comptes par le trésorier Rapport d’activité du SGV par le Secrétaire général du SGV, Jean-Mary Tarlant. Ouverture des trois tables rondes.



Haut de page