La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

12 décembre 2017 accueil Accueil >  VITeff  > Lancement parisien pour le 11e VITeff
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

VITeff

Article publié le 9 mars 2011

Lancement parisien pour le 11e VITeff

« Oser, Innover pour vous et avec vous ». C’est cet axe qui a été choisi comme fil rouge de la prochaine édition du VITeff qui se tiendra du 19 au 22 octobre au Millésium à épernay. Fin janvier, les organisateurs avaient choisi les locaux parisiens de l’Organisation internationale de la vigne et du vin afin d’en organiser le lancement officiel en compagnie des partenaires et de la presse. Au menu : savoir-faire champenois et ouverture internationale.

« Nous sommes très satisfaits de ce partenariat avec le VITeff, lançait avec un joli accent italien Federico Castelucci, directeur de l’OIV, pour qui ce salon se démarque par la qualité de ses services et son ouverture à l’international à l’heure où l’Inde vient de faire son entrée à l’OIV en tant qu’État membre. Ainsi, le choix de l’Argentine comme invité d’honneur de l’édition 2011 vient encore démontrer la réalité de cette ouverture !   ». Même enthousiasme pour Jean-Paul Angers, secrétaire général de l’AREV [1], qui affirmait devant les journalistes présents : «  les ambitions économique, culturelle et internationale font du VITeff un rendez-vous incontournable. Ainsi, sur le plan économique, il faut rappeler que la Champagne représente 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Nos entreprises champenoises se sont positionnées sur les grands marchés, et l’innovation n’est pas contradictoire avec la tradition, elle la transcende même. Au plan culturel, l’AREV défend le modèle champenois qui permet de maintenir une diversité d’exploitations familiales sur un terroir particulier, portant des valeurs fortes   ». Enfin, concluait-il, « la volonté d’ouverture à l’international est vive. Par le passé, certains professionnels du champagne ont exprimé quelques réticences à cette ouverture. Aujourd’hui, c’est la promotion de l’excellence champenoise qui doit prévaloir   ». Quant à André Deslypper, premier vice-président de la CCI de Reims, il indiquait que la nouvelle assemblée de la CCI poursuivait son soutien sans faille au VITeff.

Jean-Marc Ceccon, commissaire du salon, rappelait la triple vocation du VITeff  : commerciale, de promotion de la filière mais aussi politique. « Sur le VIteff, on vend certes des machines et des process, mais on échange aussi des savoir-faire, et c’est aussi l’occasion de largement promouvoir la valeur de la viticulture champenoise en tant que modèle. Le VITeff reste à la fois une vitrine et un lieu d’échanges. Pour notre territoire, c’est une source d’attractivité et d’accroissement de la valeur ajoutée   ».

Pour clore cette soirée, Richard Marchal, du laboratoire d’œnologie de l’Université de Reims, intervenait sur le rôle des bulles dans le profil sensoriel des vins effervescents. «   Les vins effervescents ont en commun une notoriété qui ne cesse de grandir à l’échelle internationale, rappelait-il. Ils doivent en partie cette notoriété à leurs propriétés moussantes et effervescentes. Les bulles sont à l’évidence au cœur de l’identité sensorielle de ces vins  ». Dans une présentation ponctuée de vidéos étonnantes et de schémas complexes, Richard Marchal montrait que les bulles s’adressent à tous nos sens : « les aspects visuels, largement conditionnés par les conditions de service, ne sont en fait qu’une des nombreuses propriétés des vins effervescents. Les bulles, et le gaz carbonique qu’elles libèrent, sont le principal acteur des perceptions en bouche et au nez   ». Après cette démonstration fort enrichissante, les personnes présentes furent conviées à passer à une dégustation multiple proposée par Geoffrey Orban, ambassadeur du champagne en 2009. Cette dégustation mettait en scène l’association entre la cuvée brut réserve particulière du champagne Nicolas Feuillatte, et 3 pôles composés de mets gourmands dénommés «  fraîcheur  », « densité  » et «  équilibre  ». Gageons que ces termes viennent également qualifier la prochaine édition du VITeff.

Chiffres en 2009

  •  375 exposants ;
  •  23 000 visiteurs ;
  • 27 877 m², dont 13 877 m² de surface couverte et 14 000 m² à l’air libre ;
  • 30 pays représentés ;
  • 3 500 participants aux con-férences ;
  • 60 partenaires publics, privés ou presse.

[1] Association des régions européennes viticoles



Haut de page