La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

24 octobre 2017 accueil Accueil >  Actualité  > La vendange 2007 rend les responsables champenois optimistes
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 20 août 2007

La vendange 2007 rend les responsables champenois optimistes

Au cours d’un point presse tenu le 20 août dans les locaux du CIVC, les présidents Patrick Le Brun et Ghislain de Montgolfier ont abordé la vendange et évoqué les perspectives économiques de la Champagne.

À l’inverse du caractère maussade de la météo (l’insolation a connu un déficit record sur le dernier trimestre avec 200 heures en moins et près d’un tiers en moins par rapport à la même période sur 2006), les présidents de l’interprofession champenoise se montrent sereins et optimistes.

Vers un millésime ?

Malgré la précocité et son caractère hétérogène, la prochaine vendange laisse augurer un millésime. "Tous les paramètres sont réunis" , estime Patrick Le Brun en se fondant sur le degré alcoolique et le niveau de l’acidité.
La réserve individuelle devrait à l’avenir pallier les conséquences de l’hétérogénéité des rendements constatée cette année .
Globalement, au terme de la campagne en cours et à l’ issue de la vendange, la Champagne devrait engranger l’équivalent de 400 millions de bouteilles. Quant à son stock global, il devrait dépasser le milliard de bouteilles. De quoi assurer les expéditions des prochaines années et - une nouvelle fois - démentir les bruits de pénurie.

Une plateforme de négociation

Cette assurance générale quant à la couverture des expéditions devrait aussi contribuer à favoriser la renégociation des accords interprofessionnels. Les deux présidents de l’interprofession ont confirmé leur volonté d’aboutir à un accord pour une mise en œuvre à la vendange 2008.
Après avoir "mis à plat" les phénomènes perturbateurs, un terrain d’entente a été trouvé pour lancer la réflexion. Pour les responsables professionnels, il s’agit de parvenir à "fluidifier" le marché des raisins de manière à répondre aux besoins des maisons en termes d’approvisionnement. Il s’agit aussi d’harmoniser la durée des contrats avec celle des accords interprofessionnels. "Il faut faire comprendre au vignoble l’intérêt et la nécessité de continuer à approvisionner les maisons ; mais les maisons doivent aussi comprendre que le vignoble ne peut pas mettre plus sur le marché que ce que la nature donne", souligne Patrick Le Brun.
Pour parvenir à leurs fins, les deux présidents invoquent l’esprit de gestion qui anime de longue date la Champagne.



Haut de page