La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

16 décembre 2017 accueil Accueil >  Délimitation  > La révision de l’aire parcellaire commencera en 2011
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Délimitation

Article publié le 12 avril 2011

La révision de l’aire parcellaire commencera en 2011

2010 a marqué une étape importante dans le processus de révision de la délimitation. En effet, en octobre, l’Inao a présenté au conseil d’administration du SGV, pour avis, le projet de nouvelle aire géographique de l’AOC Champagne établi après examen des 1 334 réclamations déposées dans le cadre de l’enquête publique de 2008.

Soucieux d’assurer une information transparente, le SGV a rapidement présenté à ses adhérents un rapport d’étape très précis sur la révision de la délimitation, dans le cadre d’une assemblée générale organisée en novembre dernier.

En février 2011, le projet a été examiné par le Comité National Vins de l’Inao, qui a validé la proposition d’aire géographique. D’ici la fin de l’année, celui-ci nommera une nouvelle commission d’experts pour effectuer le travail de révision de l’aire parcellaire. Cette commission procédera en deux étapes  :

  • d’abord, définir les principes et les critères de délimitation au niveau parcellaire en lien avec l’ODG ;
  • ensuite, procéder à la révision de la liste des parcelles classées en AOC dans toutes les communes situées en zone de production.

Une enquête publique permettra à toute personne intéressée de déposer une réclamation. Toutefois, il ne faut pas s’attendre à un aboutissement rapide, compte tenu de l’importance des surfaces concernées.

Ce n’est qu’à la fin du processus de révision que la nouvelle délimitation de l’appellation Champagne sera validée - aire géographique et aire parcellaire - par un décret en Conseil d’État. En attendant, la délimitation actuelle reste en vigueur.

Le président du SGV, Pascal Férat, a indiqué que le SGV réfléchit à la mise en place de compensations pour les propriétaires et exploitants de vignes qui seraient déclassées dans le cadre de la procédure de révision. Par ailleurs, il a souligné que la maîtrise des droits de plantations est la condition préalable incontournable à la mise en place d’une nouvelle délimitation. Si la Champagne n’obtient pas le droit de continuer à gérer les plantations comme elle le fait depuis 60 ans (contingents annuels ET critères d’attribution), le dossier de la révision sera réexaminé.

LA FUTURE DELIMITATION DU CHAMPAGNE

Elle comprendra deux zones distinctes  :

  • Une zone d’élaboration composée des communes où il est possible d’installer des sites d’élaboration du champagne (pressoirs, cuveries, caves…) ;
  • Et une zone de production, beaucoup plus restreinte. Elle est composée des communes où l’Inao estime que les conditions de terroir et d’usages sont remplies pour une plantation de vignobles de qualité.


Haut de page