La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

23 octobre 2017 accueil Accueil >  Actualité  > La filière poursuit son combat pour la prévention
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 20 juillet 2009

La filière poursuit son combat pour la prévention

L’épisode du projet de loi « Hôpital, Patients, Santé, Territoires » a mis en lumière une inquiétude accrue des parents envers la consommation excessive d’alcool de leurs enfants. Un phénomène que les filières productrices d’alcool en général, et celle du champagne en particulier, ne pouvait pas observer sans réagir.

Ainsi, afin d’aider ces parents à prévenir d’éventuelles situations à risque, l’association « Entreprise & Prévention » (qui réunit l’ensemble des filières productrices d’alcool) lance le site Internet « Infos Alcool Parents », en collaboration avec le professeur Daniel Bailly, pédopsychiatre. Les parents pourront donc trouver des réponses constructives et scientifiquement appuyées aux questions telles que « Quand et comment en parler à mon enfant ? », « Comment l’aider à résister à la pression de ses amis », « Comment réagir si mon fils de 16 ans rentre ivre d’une soirée ? ». Autant d’éléments que la filière entend mettre à disposition des principaux intéressés, pour une consommation toujours plus raisonnable d’alcool. « Le rôle des parents est très important dans le rapport que va entretenir un adolescent avec l’alcool. Il est donc primordial d’inciter les parents au dialogue avec leurs enfants et ce, sans diaboliser ni banaliser la consommation du produit », souligne le professeur Bailly. Un défi que se propose de relever le nouveau site www.alcooletparents.com.



Haut de page