La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

16 décembre 2017 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Edito
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Le dernier numéro

Article publié le 26 avril 2010

Edito

Votre Syndicat en ordre de marche

Comme je vous l’avais annoncé le mois dernier dans ces colonnes, nos commissions syndicales se sont toutes réunies. Pour certaines, plusieurs fois même  ! Elles ont pu, dans leur immense majorité, désigner leurs rapporteurs et définir leurs programmes d’actions pour l’année à venir (voir détails en pages16-17 de cette édition).

Les réflexions menées au sein de ces commissions constitueront la base de travail de notre conseil d’administration en 2010. Ainsi, elles poursuivent leur rôle de forces de propositions, de sources d’alimentation presque. Ces dix commissions travaillent sur des sujets incontournables pour l’avenir de notre profession, de la Champagne mais aussi pour celui de notre Syndicat. Sans me lancer dans une liste à la Prévert, je citerais  :

– l’examen des statuts et la rédaction d’un règlement intérieur ; – veille et accompagnement des exploitations plus particulièrement dans cette période de difficultés économiques ; – la définition d’une politique des structures ; – le suivi du dossier « délimitation » ; – le suivi du cahier des charges de notre appellation ; – les équilibres interprofessionnels ; – l’accompagnement et la promotion des viticulteurs qui commercialisent ; – la poursuite des actions en matière fiscale et sociale ; – les dossiers techniques en lien notamment avec la viticulture durable ; – ou encore la nécessaire promotion de la filière viticole auprès des jeunes.

A l’heure où j’écris ces lignes, tous ces thèmes sont évoqués à l’occasion de nos réunions régionales. Elles sont le lieu d’un échange privilégié avec vous tous, adhérents. Le débat est donc ouvert. Et il est primordial que vous puissiez vous exprimer sur tous ces dossiers dont dépend la Champagne de demain.

Et même si j’ai conscience que ces sujets peuvent vous paraître très variés, ils nous ramènent pourtant à une seule et même finalité, celle du Syndicat des vignerons depuis ses origines  : pérenniser les exploitations viticoles familiales.

Si cet objectif a un caractère permanent, les générations de syndicalistes qui se sont succédé ont dû aussi prendre en compte l’environnement macroéconomique dans lequel évoluait la Champagne.

Or, aujourd’hui, nous traversons une période de crise économique et celle-ci révèle aussi des évolutions des modes de consommation et des comportements. Le monde change. La Champagne peut être rapidement confrontée à des mutations profondes venant remettre en cause ses équilibres.

Dans ce contexte plutôt incertain, il est donc particulièrement important d’analyser notre environnement et d’en tirer les conséquences pour nos exploitations viticoles.

Pour toutes ces raisons, nous avons le devoir d’appréhender ces changements et de définir, en réponse, un projet d’entreprise garant des intérêts du vignoble champenois.

L’assemblée générale en sera le point de départ. Je vous donne donc rendez-vous le 22 avril 2010. A très bientôt.

Pascal Férat, Président du SGV

Haut de page