La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

15 décembre 2017 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Edito
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Le dernier numéro

Article publié le 3 novembre 2014

Edito

Le 5 novembre, je compte sur vous !

Vous le savez, nous, vignerons de Champagne, défilerons à Châlons le 5 novembre. À l’unanimité, notre conseil d’administration a en effet voté notre participation à cette grande mobilisation du monde agricole aux côtés de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs.

Et vous, vignerons de toute l’appellation, combien de fois ne m’avez-vous pas interpellé pour que nous nous mobilisions  ? Ce fût encore le cas lors de la récente annonce de la suppression de l’exonération de charges salariales du contrat-vendange. Hausse des charges, pression fiscale, réforme des droits de succession, contraintes réglementaires… Les motifs de revendication sont légion.

Mais attention, nous n’avons pas le droit à l’erreur  : vous avez sollicité votre Syndicat pour qu’il organise une telle mobilisation, vous devez impérativement manifester le 5 novembre. Je compte sur vous  !

Dans un contexte économique tendu, tous les spécialistes évoquent les petites et moyennes entreprises et les capacités à exporter comme autant d’atouts pour sortir de la crise. Nous sommes cette solution. Il est temps que les pouvoirs publics reconnaissent nos atouts et cessent de nous imposer des contraintes qui vont à l’encontre de notre volonté constante de créer de la richesse pour les territoires, de la valeur commerciale et de l’emploi.

Notre région souffre d’une baisse de sa démographie  ; c’est la seule en France. Et pourtant, dans toutes les communes de l’appellation Champagne, les populations se maintiennent et le tissu économique et social y est prospère, riche et dense. Les entreprises connexes à notre filière l’ont bien compris et cautionnent notre mouvement.

Les entrepreneurs et les habitants de l’appellation sont avec nous et ils comptent sur nous.
Légitimement, nous ne sortons pas souvent dans la rue. Mais le 5 novembre, nous devons tous être mobilisés.

Pascal Férat, Président du SGV

Haut de page