La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

24 novembre 2017 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Edito
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Le dernier numéro

Article publié le 12 février 2014

Edito

Le chaud et le froid  !

2013 a soufflé le chaud et le froid, l’optimisme et le pessimisme, l’espoir et le ras-le-bol… ce fut une année parfois délicate pour nos nerfs et compliquée pour votre Syndicat.

Ainsi, nous avons vécu  :

  • Une année culturale pleine d’angoisses qui s’est achevée sur une vendange tardive, mais néanmoins excellente. Un millésime qui, contre toute attente, restera dans les mémoires.
  • Une année législative marquée par de nombreux changements de textes de lois avec l’objectif de nous taxer toujours plus. Heureusement, nos succès sur les autorisations de plantations ou sur l’application de la directive nitrates ont démontré l’utilité de l’action syndicale et nous ont ravivé le cœur.
  • Une année commerciale alternant les creux et les rebonds avec des mois de vente à + 40 % et d’autres à – 25 %. De quoi faire perdre le nord à un viticulteur  ! Finalement, in extremis, décembre a créé la surprise. Personne n’attendait un tel score de fin d’année dans un contexte économique aussi morose ! En concluant les ventes 2013 à 304 millions de bouteilles, avec un chiffre d’affaires pratiquement identique, la fin d’année a ramené l’espoir dans les esprits.

Pour couronner le tout, alors même que nous dégustions la galette des rois, notre ministre de la Culture annonçait qu’elle retenait notre dossier de candidature au Patrimoine mondial de l’Unesco. Une belle promesse de consécration que nous devons, tous ensemble, préparer, dès à présent.

Soyons pragmatiques et ne nous focalisons pas sur les seules difficultés. Il n’y a pas que des mauvais moments. La Champagne ne manque d’atouts et nous devons être portés par l’optimisme. Pour nous, comme pour les autres, « le pessimisme est d’humeur, l’optimisme de volonté ».

Votre Syndicat vous défendra, vous accompagnera et vous conseillera afin que la viticulture champenoise reste un modèle économique envié.

Abordons cette nouvelle année avec confiance, sans défaitisme inutile et destructeur, avec la volonté de construire tous ensemble l’avenir commun de notre appellation et de nos exploitations.

Pascal Férat, Président du SGV

Haut de page