La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

17 octobre 2017 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Edito
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Le dernier numéro

Article publié le 13 février 2013

Edito

Osons construire notre histoire !

Traditionnellement, le mois de février est l’occasion d’évoquer les résultats de l’année écoulée. Si les statistiques ne sont toujours pas officielles, l’estimation est quasi certaine.
La Champagne - qui s’est toujours évaluée en volume  - aura expédié près de 310 millions de bouteilles en 2 012.

Au regard de la crise qui frappe l’Europe, ce chiffre illustre notre résistance.

Mieux, à quelques euros près, le chiffre d’affaires de notre filière devrait rester équivalent à celui de l’année dernière. C’est une performance pleinement cohérente avec le discours promu lors de la présentation du projet interprofessionnel «  Champagne 2030  », qui milite pour plus de croissance en valeur qu’en volume.

Pour l’avenir, la nouvelle année sera l’occasion de mener conjointement trois grands projets :

  •  Le projet d’entreprise propre au SGV qui vise à nous doter d’un outil syndical toujours plus performant, efficace et communiquant  ;
  •  Notre «  Projet vignoble  » dont la vocation est notamment de définir une vision fédératrice et des plans d’action solides pour orienter l’action de la profession et du syndicat  ;
  • Enfin, le dossier «   Champagne 2030  » qui doit doter l’ensemble de la filière d’une vision stratégique.

Nous devons tous faire face à des problèmes qui nous contraignent à évoluer, anticiper, construire, modeler et façonner notre destinée. Voilà les enjeux de ces projets.

Nous travaillons pour les générations futures. Osons construire notre histoire !

Pascal Férat, Président du SGV

Haut de page