La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

17 octobre 2017 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Edito
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Le dernier numéro

Article publié le 15 février 2012

Edito

La force de l’union

Du 14 au 24 février, le Syndicat viendra à votre rencontre lors des assemblées régionales. Ces réunions sont des moments importants de la vie syndicale. Ils nous permettent d’échanger sur des sujets à la fois nombreux et fondamentaux tels que la libéralisation des droits de plantation, la délimitation, le foncier, la situation économique ou l’environnement… Ce sera aussi l’occasion de procéder à l’élection d’une partie du conseil d’administration (NDLR : voir page 17) puisque la moitié des administrateurs est renouvelable cette année. En complément des nombreuses demandes de renouvellement de mandats, de nouvelles candidatures ont été déposées. Elles attestent de la vitalité du tissu syndical, de votre souhait d’avancer et de construire au sein du Syndicat.

Chacun attend du SGV qu’il défende les intérêts du vignoble au plan collectif et individuel. Nous nous y attelons, les membres du Bureau et moi-même, avec sérénité et souci d’efficacité, tout en respectant le fonctionnement des instances syndicales.

Cela a été le cas lors de notre dernier conseil d’administration. Conformément à nos statuts et à ce qui avait été convenu en 2010, nous avons tiré au sort, en toute transparence, les noms des 22 administrateurs rééligibles en février prochain – les autres le seront en 2014 –. Loin des insinuations du journal « l’Union », chacun a salué l’exécution incontestable de ce tirage au sort.

Sérénité et efficacité de votre Syndicat également sur un dossier «  sensible  » : celui de la révision de la délimitation. Dès le début de mon mandat, j’ai toujours eu à cœur d’apporter aux vignerons champenois la meilleure information possible. Publications par La Champagne Viticole, réunions, assemblée générale dédiée…

Sur ce sujet au long cours si délicat, au fil de notre cheminement en étroite relation avec l’INAO et loin des accusations de frilosité portées par « l’Union », tout a été fait et le sera encore, pour vous garantir le maximum d’explications et d’informations.

Efficacité et respect des instances syndicales aussi dans le cadre des négociations vendanges. Chaque année, nous partageons avec les sections locales une information économique sur les tendances de marchés du champagne. Ainsi, en toute connaissance de cause, vos représentants locaux peuvent exprimer leurs positions notamment sur le rendement d’appellation à la vendange. Au terme d’une mécanique qui fonctionne bien, loin des « attitudes défaitistes d’avance » décrites par « l’Union », votre Syndicat arrive à la table des négociations avec une position syndicale commune, éprouvée, raisonnable, réaliste.

Enfin la volonté de défendre vos intérêts individuels et collectifs s’est aussi clairement exprimée lors du soutien apporté aux vignerons évincés des vignes de l’hôpital d’Épernay. La maîtrise du foncier est au cœur de nos préoccupations. Nous avons décidé de passer à l’action et d’attirer l’attention du plus grand nombre d’entre vous sur les dangers qui nous guettent. Notre dernière assemblée de printemps portait sur le sujet, des experts du SGV travaillent ce dossier, des articles nombreux sont parus dans ces colonnes. Loin des « shows » et autres « coups de pub » décrits par « l’Union », notre présence aux côtés des vignerons concernés est une priorité et la recherche de solutions est vitale pour la pérennité de nos équilibres.

Vous le constatez, votre Syndicat préfère agir plutôt qu’écrire… Et il obtient des résultats comme en témoigne par exemple :

  • La validation de la réserve champenoise en juin dernier, qui fut un dossier très complexe et que nous avons su traiter dans un contexte d’urgence imposé par l’Administration.
  • Ou encore le travail réalisé avec les vignerons de Chartèves dans l’Aisne pour désenliser une situation quasi bloquée depuis 20 ans, sous prétexte que l’exploitation de vignes serait contraire au respect de l’environnement !

Avec le Conseil et le Bureau, soyez assurés de la permanence de notre engagement pour faire avancer les dossiers syndicaux et projeter notre Champagne dans l’avenir. Ce sera le cas avec le dossier « Champagne 2030 », travaillé au sein du CIVC, que nous vous présenterons lors des prochaines régionales.

Notre légendaire unité syndicale est enviée par tous les vignerons de France. Elle a toujours été notre ciment. Elle est le garant de notre pérennité.

Pascal Férat, Président du SGV

Haut de page