La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

20 août 2017 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Edito
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Le dernier numéro

Article publié le 1er septembre 2011

Edito

Juillet au Syndicat : entre droits de plantation et négociations vendange

Voici une période viticole qui s’achève. Il ne nous reste plus qu’à espérer un bel été qui fasse mûrir nos raisins à souhait.

Je ne peux vous souhaiter de bonnes vacances à tous sans revenir sur les deux moments forts de ce mois de juillet :
D’une part, les négociations vendanges qui ont eu lieu le 7 juillet dernier, d’autre part la rencontre du 8 juillet entre le SGV et les élus européens autour des droits de plantation.

Je reviendrai donc sur les négociations vendanges. Malgré de fortes tensions, elles ont abouti à définir un rendement annuel de 12 500 kg/ha associé à un déblocage de 2000 kg/ha avant vendange ainsi qu’à la constitution possible de 3 100 kg/ha venant abonder la nouvelle réserve.
Ces décisions sont équilibrées. Elles ont été prises dans un esprit de dynamisme mesuré de la filière sans prise de risque pour l’avenir puisque nous devons aussi envisager un possible retournement de situation, au plan international. Cette décision s’accompagne de la mise en place du nouveau dispositif de réserve individuelle tant attendu par tous, et qui sera notre garantie d’exploitation pour les années futures.

Autre dossier très attendu : le maintien des droits de plantation.
Notre volonté à en récupérer la gestion est intacte. Pour cela, votre Syndicat a accueilli le 8 juillet dernier des députés européens à Épernay. L’objectif était de les sensibiliser sur le sujet, et de leur démontrer la pertinence du modèle économique champenois. Durant ces quarante dernières années, nous avons en effet maîtrisé nos droits de plantation. Nous leur avons aussi rappelé qu’il y a urgence à revenir sur ce dossier. En effet, l’échéance de fin 2014 doit motiver notre détermination et celle des élus  ! Surtout, chers adhérents vignerons, restez mobilisés sur les droits de plantation. Il en va de notre avenir !

Je vous souhaite de bonnes vacances.

Et surtout une très belle vendange.

Pascal Férat, Président du SGV

Haut de page