La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

23 octobre 2017 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Edito
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Le dernier numéro

Article publié le 27 décembre 2010

Edito

Et si la Champagne entrait au patrimoine de l’Unesco ?

Vous l’avez tous entendu dans les médias  : le repas gastronomique français vient d’entrer au patrimoine immatériel de l’Unesco. Un journaliste du Parisien écrivait à ce sujet : «  Le monde envie notre repas   ».

Lancé il y a plusieurs années, le projet vient donc d’aboutir, le 16 novembre dernier. Cela a fait la une de tous les journaux… Et c’est bel et bien toute la gastronomie française qui en bénéficie, cela a propulsé sur le devant de la scène cette pratique culturelle considérée comme étant en danger. Cette reconnaissance bénéficiera sans aucun doute à toutes les professions de bouche.

Aujourd’hui, le projet champenois d’inscrire nos paysages au patrimoine mondial de l’Unesco est en marche.

Ne soyons pas frileux même si la première présentation du dossier a été «  recalée  », il faut rester confiant. Le projet s’appuie sur trois sites sélectionnés au sein de l’aire de l’appellation Champagne qui symbolisent le procédé de l’assemblage et constituent les témoins de tout un territoire, de notre territoire.

Et même si ces sites sont concentrés sur une partie de notre région, gardons à l’esprit les effets d’image de cette possible inscription. L’appellation Champagne en profitera dans son ensemble, c’est un point de progrès et de valorisation collective évidents. À l’instar de la Vallée du Douro au Portugal, la Champagne pourrait connaître ainsi une médiatisation inédite.

Lors de la dernière assemblée générale, Pierre Cheval, qui porte ce dossier, nous l’a présenté avec toute la passion qu’on lui connaît. Le calendrier nous permet de penser que le projet champenois pourrait être présenté en 2013, c’est-à-dire après-demain. Au-delà de toutes les présentations que vous pourriez entendre, c’est chacun de vous, vigneron de notre appellation, qui doit y croire car vous êtes les meilleurs porteurs de projet. Sans votre soutien, le projet d’inscription des paysages du champagne au patrimoine de l’Unesco n’a pas de sens  !

Imaginez un instant que non seulement le monde entier nous envie notre vin mais aussi nos paysages…

Ce beau projet constitue un engagement pour toute notre appellation, une opportunité à saisir. Maintenant.

Pascal Férat, Président du SGV

Haut de page