La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

11 décembre 2017 accueil Accueil >  Actualité  > Contrats : Patrick Le Brun appelle les vignerons à attendre
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 21 décembre 2007

Contrats : Patrick Le Brun appelle les vignerons à attendre

« Ne renouvelez pas vos contrats par anticipation » conseille le président Le Brun par le biais d’un courrier récemment envoyé aux viticulteurs. L’objectif n’est certainement pas de mettre en cause les relations des vignerons avec les maisons de Champagne concernées. Il s’agit d’attendre de connaître les conditions du nouvel accord interprofessionnel (durée, évolution des prix, réserve de propriété, etc…), actuellement en cours de discussion, afin de pouvoir souscrire de nouveaux contrats en toute connaissance de cause.

Une fois ces conditions connues, LE SGV PROPOSERA AUX VIGNERONS DES CONTRATS TYPES DESTINES A PROTEGER LEURS INTERETS, en conformité au cadre établi par les décisions interprofessionnelles.
Dans le cas où des contrats seraient arrivés à terme après la vendange 2007, le SGV préconise de ne pas s’engager au-delà de la vendange 2008 et de signer le cas échéant un contrat couvrant la seule vendange 2008.
Le renouvellement des accords interprofessionnels est un dossier en cours de discussion entre le Syndicat des vignerons et l’Union des maisons de champagne. C’est un sujet particulièrement important pour les vignerons, à titre individuel, mais aussi pour la Champagne toute entière.
« La gestion de l’économie champenoise et des équilibres passe bien sûr par les organisations champenoises dont le SGV. Mais elle passe d’abord par vous, en tant qu’acteur de cette économie, rappelle Patrick Le Brun. Vous avez aujourd’hui une responsabilité importante et directe dans l’organisation de notre marché des raisins. Je compte sur le sens des responsabilités de chacun des viticulteurs pour qu’ensemble, nous conservions la prospérité de la Champagne dont nous bénéficions tous. Je compte sur vous ».



Haut de page