La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

17 décembre 2017 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Concours général agricole 2014 : la promesse d’une médaille attire de plus en plus de Champenois
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Le dernier numéro

Article publié le 9 avril 2014

Parution du mois

Concours général agricole 2014 : la promesse d’une médaille attire de plus en plus de Champenois

Cette année, le nombre de Champenois ayant participé au concours général agricole a progressé de 12 %. Après avoir été sélectionnés, 331 vins sont allés se soumettre aux dégustations des juges à Paris lors du dernier salon de l’agriculture, le 23 février, où près de 90 champagnes ont été primés.

C’est une bonne nouvelle. Lors des quatre sessions organisées au Syndicat des vignerons, les jurés ont présélectionné 331 échantillons de champagne provenant de toutes les régions de l’appellation et de toutes les familles. Le chiffre est en nette augmentation (+ 12 %) par rapport à 2013. Cette hausse témoigne de l’intérêt grandissant des élaborateurs champenois de participer à une manifestation dont les retombées médiatiques sont considérables.

« Le concours du salon de l’agriculture, qui affiche plus de 100 ans, est prestigieux. Et de nombreux élaborateurs, toutes catégories de vins et de produits confondus, considèrent que l’attribution d’une médaille d’or ou d’argent facilite l’acte d’achat », commente Jacky Charpentier, récoltant-manipulant à Villers-sous-Châtillon et responsable du concours régional agricole tous produits confondus.

« Pour les champagnes, l’organisation incombe directement à la chambre régionale d’agriculture », précise-t-il. Les inscriptions avaient été lancées au mois d’octobre et la chambre d’agriculture régionale proposait son accompagnement au montage du dossier.

Les échantillons ont été directement prélevés chez les élaborateurs [1], un choix qui assure une objectivité parfaite dans l’organisation des pré-sélections. Durant quatre sessions, des jurys, composés d’experts, ont participé aux dégustations.
« Suite au désengagement de l’État, l’organisation du concours a été confiée au réseau des chambres d’agriculture. En Champagne-Ardenne, cette initiative est mise en place en collaboration avec les chambres de la Marne, de l’Aube et de l’Aisne. »

Toutes les sessions de pré-sélection ont été organisées au SGV, à Épernay. « C’est important car l’espace est neutre et géographiquement situé au cœur de l’appellation. Ce qui est très pratique pour les dégustateurs bénévoles qui y participent. »
Les résultats des finales du concours général agricole ont été dévoilés mardi 25 février à l’occasion du salon de l’agriculture, en présence du président de Région, Jean-Paul Bachy. « C’est un moment important car le concours consacre le savoir-faire des producteurs et met en avant leurs champagnes auprès des clients, particuliers et professionnels », souligne Jacky Charpentier.

Une forte médiatisation

Le jury, composé de professionnels et d’amateurs éclairés (sommeliers, restaurateurs) représente au total 17 tables pour la Champagne. La réglementation impose que le nombre de médaillés ne dépasse pas 40 % du total des échantillons présentés. Toutes les catégories de champagnes sont représentées, à l’exception des demi-sec et coteaux champenois, dont le nombre était insuffisant pour participer au concours.

En outre, la chambre d’agriculture de Champagne-Ardenne se fait le relais du concours général agricole des produits qui récompense les meilleurs produits du terroir français. « Les Champenois peuvent être fiers d’avoir obtenu l’an passé une médaille d’argent pour un pâté au foie gras réalisé par une Marnaise », souligne Jacky Charpentier.

UNE RECONNAISSANCE

Reconnaissables par le macaron du concours, qui existe depuis 1870, les vins primés renforcent leur image auprès des clients, particuliers et professionnels, et de la presse. Selon une enquête menée pour le concours général agricole, plus de 75 % des Français considèrent la médaille comme une incitation à l’achat. Chaque année, plus de 4 000 produits laitiers, charcuteries, spiritueux et autres produits représentatifs de la production agricole française y participent.


[1] à l’exception des rosés des Riceys qui partent directement à Paris


Informations compl�mentaires :

Le palmarès complet est sur le site de La Champagne Viticole www.lachampagneviticole.fr

Jean Batilliet

En images


  • Echantillons


Haut de page