La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

20 août 2017 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Avec Vin et Société, la France viticole se mobilise
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Le dernier numéro

Article publié le 4 décembre 2009

Avec Vin et Société, la France viticole se mobilise

Il y a de cela plusieurs années, face à la montée en puissance d’une tendance sociétale à la diabolisation du vin et devant la multiplication des réglementations visant la prohibition et la taxation plutôt que l’éducation, les syndicats viticoles ont décidé de mettre des moyens en commun pour défendre l’image du vin dans la société et promouvoir la notion de consommation modérée : une petite association fut constituée, sous le nom de Vin et Société.

En 2008, cette structure dotée de petits moyens mais d’une forte détermination, appuyée par les syndicats et les vignerons dans les régions, a su convaincre les pouvoirs publics et les parlementaires. Le projet de loi HPST (Hôpital, Patients, Santé, Territoires) a été amendé pour finalement laisser la possibilité aux producteurs de faire déguster leurs vins mais aussi le droit de communiquer et vendre sur internet.

Après la loi HPST, les médias se sont fait le relais d’études pseudo-scientifiques affirmant un lien entre alcool et cancer. La petite association est montée au créneau pour démontrer les faiblesses de l’argumentation.

Force est de constater que les alertes se suivent et se multiplient sans répit.

En 2009, les vignobles de France ont décidé de faire grandir la petite association. Aujourd’hui, les interprofessions intègrent Vin et Société. Bordeaux et la Champagne en tête, la France viticole a décidé qu’il fallait donner à l’association les moyens d’une action d’envergure. L’enjeu est de rappeler que le vin fait partie de notre société, de notre culture et aussi, bien entendu, qu’il doit être consommé avec modération dans le cadre d’une consommation responsable.

Il est essentiel et urgent de fédérer l’ensemble de la filière, toutes productions viticoles confondues, derrière cette structure. L’enjeu est majeur, car si les Français et les Européens se mettent un jour à avoir peur de boire du vin, la crise économique ne sera même plus un problème, comparé à la catastrophe économique et sociale qui nous attend.

Boire avec modération, ce n’est pas de l’alcoolisme, c’est du patriotisme.

Patrick Le Brun, Président du SGV

Haut de page