La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

22 août 2017 accueil Accueil >  Actualité  > Alain d’Anselme, futur directeur du SGV, officiellement présenté
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 7 mai 2010

Alain d’Anselme, futur directeur du SGV, officiellement présenté

Pascal Férat, président du SGV, a présenté ce vendredi matin au conseil d’administration ainsi qu’aux membres du personnel du Syndicat le futur directeur du Syndicat. Agé de 51 ans, Alain d’Anselme se définit lui-même comme un « connaisseur intime des rouages et du fonctionnement du monde agricole et de ses organisations professionnelles ». Il intégrera le SGV le 17 mai prochain pour prendre ses fonctions de directeur le 1er août. Cette période transitoire permettra à l’actuel directeur, François Alvoët, de faire le lien sur l’ensemble des dossiers syndicaux et au « nouveau » de s’imprégner de la structure syndicale et du monde champenois.

S’il n’est pas Champenois, Alain d’Anselme possède une solide expérience du monde agricole et de ses organisations professionnelles. Sa carrière professionnelle l’a conduit à exercer quatre métiers : tout d’abord directeur des fédérations nationales de commerçants collecteurs de grains pendant 20 ans, il a ensuite exercé ses talents comme DG d’une coopérative dans la Sud Ouest. Jusqu’à l’automne 2009, il a assuré la fonction de PDG du Syndicat des industriels producteurs d’alcool et de bioéthanol où il a notamment porté le développement du bioéthanol en France. Enfin, ses dernières fonctions l’ont amenées à remplir une mission pour la tabaculture française en tant que délégué général. « Ces métiers m’ont apporté une expérience en production, commerce et industries agricoles me permettant de valoriser des compétences tant opérationnelles que fonctionnelles ». Représentation, négociation, conseil, communication et lobbying ont donc fait partie de son quotidien. « Plutôt facilitateur, fédérateur et dynamiseur », Alain d’Anselme fait aussi preuve d’un certain sens de l’humour… dont il aura sans aucun doute besoin pour mener à bien les dossiers à venir.



Haut de page