La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

23 août 2017 accueil Accueil >  Actualité  > 13 600 kg/ha pour la vendange 2008
Pique-nique chez le vigneron indépendant • Arocu : "les notes florales et fruitées dans les vins de Champagne" • Jeunes talents du champagne : inscription avant le 30 mai • Concours européen des ambassadeurs du champagne : les inscriptions sont ouvertes ! • 30 mai : prêts pour la Champenoise ? • Centenaire 14-18 : concert à Ville-sur-Tourbe • Vert-Toulon : randonnée le 1er mai • Exposition : des éventails "esprit de champagne" • Concours d'Epernay des champagnes du vignoble : une nouvelle catégorie ! • L'AG du SGV : mardi 14 avril au Millésium
R�duire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page

Actualité

Article publié le 3 septembre 2008

13 600 kg/ha pour la vendange 2008

Mardi 2 septembre était une journée chargée pour les Champenois : assemblée de vendange du SGV le matin, bureau exécutif et comité régional Inao l’après midi… Plusieurs décisions ont été définies pour la vendange et pour le déblocage. Concernant ce dernier, les deux présidents de l’interprofession ont tenu à souligner que leur décision (1200 kg/ha) tenait compte du contexte économique et des récents engagements pris par le biais des accords interprofessionnels.

Ainsi, dans le cadre du rendement maximum autorisé de 15 500 kg/ha, le rendement disponible (tirable) a été défini à 12 400 kg/ha (+ 3100 kg en réserve individuelle) et le déblocage à hauteur de 1200 kg/ha. Ce dernier se compose des 600 kg décidés le 24 juillet et 600 autres le 2 septembre. Le rendement disponible s’élève dont à 13 600 kg à l’hectare.
Si le déblocage relève de la responsabilité des Champenois, les décisions vendanges doivent quant à elles être approuvées par le comité national Inao qui se tient le 11 septembre.
Lors de leur intervention auprès de la presse, les co présidents de l’interprofession ont tenu à souligfner plusieurs points : "à l’issue d’une année viticole satisfaisante, la Champagne envisage les mois à venir avec un optimisme modéré."
Par ailleurs, grâce à une météorologie estivale bienveillante et à la vigilance des viticulteurs, la vigne n’a souffert ni de stress hydrique ni des quelques débuts d’attaques d’oïdium et de mildiou constatés en début de campagne et vite maîtrisés. "Les grappes sont moins lourdes et moins serrées que les années précédentes mais dans un état sanitaire remarquable".
Au regard de la situation économique et de la récolte agronomique, le président du SGV, Patrick Le Brun et celui du l’UMC, Ghislain de Montgolfier, se sont mis d’accord sur un rendement disponible de 13 600 kilos/hectare dont une sortie de réserve de 1 200 kg/ha avant vendange, permettant aux producteurs ayant des raisins de très bonne qualité d’abonder leur réserve.
Si le premier semestre a été marqué par une légère décélération des expéditions -certains pays comme les Etats-Unis ou la Suisse étant plus touchés que d’autres-, la tendance sur 12 mois reste positive (2,2%) à plus de 335 millions de bouteilles. Les marchés émergents comme la Russie, la Chine et l’Inde poursuivent leur percée.



Haut de page